Édito du 16 avril 2021

  ÉDITO  Un très grand merci à Philippe Grosvalet
Tout notre soutien à Michel Ménard

« On ne laisse pas mourir les gens en mer : c’est un principe de base, c’est un principe universel, c’est un principe élémentaire. » Ainsi s’exprimait Philippe Grosvalet lors d’une session du conseil départemental en juillet 2019. Il faisait voter une subvention de 500 000 € pour l’organisme SOS Méditerranée qui vient en aide aux migrant·e·s dérivant sur des bateaux de fortune et une subvention équivalente pour la société nationale de sauvetage en mer (SNSM) qui secoure les naufragé·e·s sur toutes les côtes françaises. Cette citation donne la mesure de son engagement.

La lecture de son bilan à la tête du Conseil départemental nous montre l’ampleur du travail accompli et le cap à gauche qui a été tenu durant toutes ces années. Rappelons pour mémoire dans un inventaire à la Prévert : l’accompagnement renforcé des personnes en situation de handicap, une meilleure prise en charge de la dépendance et du vieillissement, les 1800 ordinateurs prêtés à des collégien·ne·s pour permettre l’enseignement à distance pendant la crise sanitaire, le soutien à la culture, l’aide à la lecture publique pour 195 bibliothèques communales, la construction de cinq collèges, le soutien à l’achat de serviettes hygiéniques, la mise en place de 250 aires de covoiturage, la coopération internationale, etc.

Après 10 ans de présidence du Conseil départemental, Philippe Grosvalet a décidé de ne pas se représenter. C’est une décision personnelle qui est toujours difficile à prendre tant ces responsabilités sont exaltantes. Saluons donc avec chaleur la sagesse de notre camarade et remercions-le pour son engagement sans faille au service des habitant·e·s de notre département. Il a su faire vivre concrètement les valeurs de solidarité que nous partageons avec lui.

Michel Ménard a postulé pour être son successeur et le Conseil fédéral de ce vendredi soir l’a désigné pour porter les couleurs du Parti socialiste et de la gauche en Loire-Atlantique. Michel a pour lui le bilan du Conseil départemental puisqu’il en était le Vice-président. Il a également pour lui l’expérience puisqu’il a été tour à tour adjoint au maire, Vice-président du Conseil départemental et Député. Instituteur de formation, ancien permanent de la fédération des amicales laïques, il est porteur de l’esprit de l’éducation populaire et de l’éducation pour tou·te·s. Il a tout le soutien de la fédération.

Nous abordons donc ces élections dans de bonnes conditions : un candidat tête de liste renouvelé, un accord avec Europe écologie les verts et au-delà avec les formations de gauche, un bilan solide dont nous pouvons être fier·e·s et une méthode collective d’élaboration du programme. À nous de mener ensemble une campagne dynamique et de conforter notre département à gauche.

Dominique RAIMBOURG, Premier secrétaire fédéral