Édito du 11 juin 2021

  ÉDITO  Élections régionales et départementales :
Une semaine pour convaincre et mobiliser !

L’abstention est le grand danger des scrutins régionaux et départementaux des 20 et 27 juin. Il nous faut donc utiliser au mieux les quelques jours devant nous pour convaincre nos concitoyen·ne·s d’aller voter ou de donner procuration. Pas une voix ne doit manquer si nous voulons garder notre département à gauche et donner un nouveau souffle à notre région.

Les différents sondages montrent bien qu’au second tour des régionales, en Pays de la Loire, une liste d’union à gauche aurait toutes les chances de l’emporter. Guillaume Garot et sa liste sont d’ailleurs les plus à même de fédérer et de faire basculer la région à gauche. Il ne faut pas rater cette occasion. Alors mobilisons-nous pour placer la liste du Printemps pour les Pays de La Loire en tête des deux listes de gauche.

Les récentes déclarations complotistes de Jean-Luc Mélenchon expliquant qu’il est écrit que de graves incidents surviendront à la veille de la future élection présidentielle vont rebuter une partie des électeur·trice·s lorsqu’ils se rendront compte que la liste écologique est associée à la France insoumise. Une autre partie de l’électorat sera réticente à soutenir une liste conduite par un député passé de l’écologie à la macronie avant de revenir opportunément à l’écologie. Ces citoyen·ne·s se souviendront que les député·e·s En Marche ont voté la suppression de l’ISF, mais aussi l’ouverture à la concurrence pour la SNCF.

Sur cette question des transports la consultation du site du Printemps des Pays de la Loire montre la richesse du projet. Les 38 mesures dessinent le portrait des déplacements de demain pour simplifier la vie de toutes et tous. Citons la gratuité des transports régionaux pour les 18-26 ans, l’augmentation de fréquence des TER avec un objectif d’un train toutes les 30 minutes en heures pleines, l’étude pour la restauration d’anciennes lignes (dans le département Saint-Hilaire–Paimbœuf et Pontchâteau-Montoir de Bretagne), l’activation de trains express pour accéder aux métropoles de Nantes, Angers et Le Mans….

La même richesse se retrouve dans les propositions pour l’égalité des territoires. L’embauche de 150 médecins et infirmier·e·s salarié·e·s permettra de lutter contre les déserts médicaux. Un plan est prévu pour revitaliser les centres des petites villes et des bourgs ruraux.

La sécurité n’est pas oubliée : renforcement de la police ferroviaire, sécurisation des lycées, lutte contre le harcèlement scolaire, soutien à la formation des polices municipales…

Guillaume Garot est un atout pour notre région : il est celui qui a le plus d’expérience de gestion. Il a été maire de Laval, ministre. Il est un député engagé à défendre nos valeurs de gauche et combattre la politique libérale d’Emmanuel Macron. Il sera le président de région dont nous avons besoin !

Pas une voix ne doit lui manquer dès le 20 juin pour une région plus juste, plus solidaire et plus écologique. Et pas une voix ne doit manquer à nos candidat·e·s aux départementales aux côtés de Michel Ménard. Alors je compte sur votre engagement à chacune et à chacun dans cette dernière semaine de campagne !

Dominique RAIMBOURG, Premier secrétaire fédéral