Un résultat clair et net pour le transfert de l’aéroport

  COMMUNIQUÉ Un résultat clair et net pour le transfert de l’aéroport

La fédération du Parti socialiste de Loire-Atlantique remercie tous les électeurs et les électrices qui se sont déplacés pour donner à cette consultation une force démocratique incontestable. Elle remercie également les militant-e-s et les associations pro-aéroport qui se sont mobilisés pour l’avenir de notre territoire sur le terrain depuis plusieurs semaines.

Cette mobilisation citoyenne a été utile, car elle a donné un résultat positif et une belle victoire au Oui, ce dont nous nous félicitons d’autant plus que cela se fait dans le cadre d’une consultation atypique et innovante.

Les habitants de Loire-Atlantique ont su faire un choix d’avenir pour les générations futures, pour l’attractivité et l’accessibilité du Grand ouest. Ils ont dit Oui au progrès et au développement de notre territoire.

Les habitants de Loire-Atlantique ont décidé eux-mêmes de leur avenir sans se laisser impressionner par les manipulations de certains élus nationaux.

Maintenant que les électeurs se sont exprimés, la démocratie doit-être respectée par tous les républicains. Nous en appelons à la responsabilité de tous les élus pour montrer l’exemplarité par leur comportement.

Nous attendons des actes forts du gouvernement pour répondre aux attentes exprimées par les habitants de Loire-Atlantique.

Avec cette victoire nette et sans appel, nous souhaitons maintenant que l’État respecte sa parole et annonce sans délai le calendrier opérationnel du démarrage des travaux du futur aéroport à Notre-Dame-des-Landes annoncé cet automne par Manuel Valls à plusieurs reprises.

Nous attendons, pour ce faire, que l’État fasse appliquer les nombreuses décisions de justice validant l’expulsion des occupants illégaux quels qu’ils soient, comme l’a rappelé le Premier ministre mardi et jeudi dernier à l’Assemblée nationale et au Sénat.

Les électeurs demandent aussi par ce résultat sans appel que l’État de droit s’applique dans cette zone échappant à la justice et au droit.

Fabrice Roussel, Premier secrétaire fédéral