Un contrat clair pour la France, une gauche constructive et vigilante

E L 2017Suite au Bureau fédéral du mardi 9 mai dernier, nous soumettons aux membres du Conseil fédéral une résolution concernant la position de notre fédération lors des élections législatives. Pour rappel, les candidat-e-s désigné-e-s par les militant-e-s de Loire-Atlantique en décembre dernier, et qui ont décidé de soutenir un-e autre candidat-e que celui issu des primaires citoyennes, ont perdu leur investiture. Ils ne peuvent se prévaloir du soutien du Parti socialiste.

Il nous reste maintenant à agir en responsabilité face à la nouvelle situation politique qui s’impose à nous. Bien entendu, le Parti socialiste de Loire-Atlantique soutiendra tous les candidats et toutes les candidates investi-e-s par notre parti et qui portent notre étiquette. Nous devons tout faire pour avoir, le 18 juin prochain, un maximum de député-e-s socialistes de notre département à l’Assemblée nationale.

Il nous faut donc proposer un contrat clair à nos concitoyen-ne-s avec un projet à la fois constructif et une vigilance particulière vis-à-vis du Président de la République et de son projet pour la France. Nous devrons porter nos valeurs tout au long de cette campagne, puis à l’Assemblée nationale durant les cinq prochaines années, en étant utiles et déterminé-e-s à améliorer la vie des citoyens, sans allégeance ni obstruction, mais avec responsabilité et sens de l’intérêt général.

Nos candidat-e-s pourront s’appuyer sur une plateforme programmatique adoptée par le Conseil national le 9 mai, pour la campagne législative.

Cette plateforme prend appui sur les valeurs qui nous sont chères et constituent le socle des politiques mises en œuvre dans les villes, départements et régions où la gauche est majoritaire.

Nous proposons un nouvel élan démocratique, écologique, économique et social pour notre pays. Il s’appuie sur plusieurs axes :

  • L’investissement pour l’innovation, l’emploi et la transition écologique et énergétique,
  • Un projet pour le travail, le dialogue social, le pouvoir d’achat et la justice fiscale,
  • Un renforcement de la sécurité de proximité et plus de moyens pour la justice,
  • Un plan d’actions à la fois pour les jeunes, les personnes handicapées, mais aussi pour les aîné-e-s,
  • Une politique forte de soutien aux services publics sur l’ensemble du territoire,
  • Un renouvellement de nos pratiques démocratiques, pour une république exemplaire dans le prolongement des mesures de moralisation de la vie publique mises en œuvre depuis 2012,
  • Un projet européen plus solidaire et permettant notamment la défense de justes échanges avec nos partenaires commerciaux,
  • Une attention soutenue en faveur de l’éducation et de la culture,
  • La défense des valeurs de laïcité.

Cette plateforme pose aussi quelques principes en lien avec nos valeurs, sur lesquelles les candidats ne transigeront pas : pas de recours aux ordonnances, pas de recul des droits des salariés sur le code du travail et respect des partenaires sociaux, défense du compte pénibilité, refus de la suppression de l’impôt sur la fortune pour les plus riches…

Nous devons porter ce projet dès maintenant sur le terrain pour affirmer nos valeurs, et maintenir notre unité. C’est notre responsabilité politique. Nous le devons aux militant-e-s, mais aussi à l’ensemble des habitant-e-s de notre département.

Fabrice Roussel
Premier secrétaire fédéral