Un budget pour les riches, un contre-budget pour tous

Une loi de finances pour les riches, voilà le projet du gouvernement !

Nicolas Sarkozy avait offert un « bouclier fiscal » d’1 milliard d’euros aux ménages les plus riches. Aujourd’hui, « l’armure fiscale » d’Emmanuel Macron leur permettra d’économiser jusqu’à 8 milliards !

  • Avec la suppression de l’ISF et l’augmentation de la CSG sans baisse de cotisation pour les retraités
  • Avec la baisse des APL de 5 € par mois, l’augmentation du forfait journalier de 2 € et la baisse de la Prestation d’Accueil du Jeune Enfant
  • Avec la création du Prélèvement forfaitaire unique, les revenus du capital ne seront plus imposés qu’à 12,8 % contre 14 % pour la 1ère tranche de l’impôt sur le revenu

Parce que les services publics sont le bien commun de tous les Français, nous nous opposons à leur remise en cause. Nous devons tous, sur tous les territoires, avoir droit aux mêmes services !

  • Avec le grand plan social du gouvernement qui prévoit la suppression de 120 000 emplois aidés et de 120 000 fonctionnaires
  • Avec la ponction massive de 1,4 milliard d’euros réclamée aux bailleurs sociaux, les demandeurs de logement et les locataires seront les premières victimes
  • Avec la suppression du fonds d’urgence départemental, l’oubli de la dotation pour la nouvelle compétence économique des régions, l’annulation de la réforme de la dotation globale de fonctionnement

> Télécharger le tract budget contre-budget

Un contre-budget juste et équilibré, un contre-budget pour nous protéger

Les parlementaires socialistes du groupe Nouvelle Gauche prouvent qu’une autre voie est possible. Ils sont les seuls en capacité de proposer un budget équilibré tant sur le plan financier que sur le plan social, respectant l’objectif de déficit public rabaissé à 2,7 %, comme les socialistes s’y sont engagés depuis 2012.

Un autre chemin est possible pour un budget plus juste !
Olivier Faure

Deux objectifs : la réduction des inégalités et le renforcement de la reprise.  

> Consulter le contre-budget 2018 du Groupe Nouvelle Gauche