Archives des Tags: emploi

Emploi, éducation, élections municipales et européennes : les priorités des socialistes pour 2014

Fabrice Roussel2Le budget 2014 récemment voté par le Parlement est une nouvelle confirmation des orientations, prises dès le début du quinquennat, pour redresser notre pays tout en assurant le financement des priori-tés que sont la relance de l’emploi, l’éducation et la jeunesse, le relève-ment de nos entreprises par l’investissement et l’innovation.

Ce budget 2014 met en place des mesures concrètes de soutien au pouvoir d’achat en revenant sur le gel du barème de l’impôt sur le revenu voté par l’ancienne majorité, en revalorisant la décote pour les ménages modestes de 5 %, en revalorisant le revenu fiscal de référence de 4 %, mais

Chômage : 20 500 demandeurs d’emplois en moins en octobre

Les chiffres du chômage pour le mois d'octobre 2013 sont tombés : - 20 5000 demandeurs d'emploi inscrits à Pôle Emploi, soit une diminution de 0,6%. Il s'agit du premier mois de baisse depuis 30 mois.C'est sur une moyenne de plusieurs mois que s'apprécie l'inversion de la courbe du chômage : - 3500 par mois en moyenne sur les trois derniers mois, après + 5 500 au 3e trimestre, + 18 270 au 2nd trimestre, et +33 070 au 1er trimestre.

Alcatel-Lucent Orvault doit vivre !

La fédération de Loire-Atlantique du Parti socialiste exprime sa plus grande solidarité avec les salariés d’Alcatel-Lucent qui ont brutalement appris hier la suppression de 900 emplois sur les sites français du groupe, le redéploiement de 900 autres et la fermeture des sites de Rennes et de Toulouse dès 2014.

L'application du plan Shift se traduirait notamment par la fermeture programmée en 2015 du site Alcatel Lucent Orvault, qui emploie aujourd'hui cinq cents salariés.

Chômage : une forte baisse qui incite à poursuivre la mobilisation générale pour l’emploi

-
Fin août, les chiffres du chômage ont affiché une baisse de 50 000 chômeurs : l’objectif d’inverser la courbe du chômage, fixé par François Hollande, est à notre portée. À condition de continuer et d’amplifier la mobilisation en faveur de l’emploi initiée depuis 16 mois.

Budget 2014 : un budget pour le redémarrage de l’emploi et la croissance

Le budget présenté pour 2014, et le futur budget pour 2015, ne vont pas certainement pas dans le sens d'un «matraquage fiscal», comme l'a dénoncé une opposition trop embourbée dans ses querelles internes pour s'occuper des problèmes des français. Le budget 2014, au contraire, est tout entier tourné vers le redémarrage de l'emploi.

Le gouvernement prévoit pour l'année 2014 de réduire le déficit de 18 milliards d'euros : 15 milliards via des économies sur les dépenses publiques, et 3 milliards de recettes supplémentaires dont deux par le combat contre la fraude fiscale.