Sainte-Luce sur Loire | Anthony Descloziers : parcours d’un homme ancré à gauche

Photo Anthony DescloziersAnthony Descloziers est né à Nantes en 1985 et a ensuite vécu dès l’âge de 2 mois à Sainte-Luce sur Loire. Il a passé son enfance dans le quartier du Moulin des Landes. Il a fréquenté l’école des Prés Verts, comme l’école de la Cerisaie, le collège de la Reinetière ou encore le lycée de la Colinière. Il a du quitter Sainte-Luce sur Loire pendant trois années dans le cadre de ses études en développement touristique local et en médiation du patrimoine culturel. Mais sans quitter la Région, puisqu’il a étudié à Luçon, au Mans et à Saumur.

Elevé dans une famille militante de gauche, il a dès son plus jeune âge accompagné ses parents lors des réunions de préparation chez Patrick Gaudin (candidat  de la gauche en 1995), lors des rassemblements de la Gauche lucéenne rue du Moulin des Landes. Et puis, il y a ses combats personnels : la lutte contre le Contrat Première embauche en 2006, l’adhésion au Parti Socialiste cette même année. Il a été très actif pour la campagne de Ségolène Royal aux Présidentielles de 2007 et c’est dans la foulée qu’il est devenu colistier sur la liste « Sainte-Luce avance ». Au-delà de son engagement politique, il a eu envie de s’investir dans une autre passion : l’histoire et le patrimoine. C’est pour cela qu’avec  d’autres personnes, il a crée l’association « Au bord du fleuve », chargée de la valorisation du patrimoine historique et naturel de Sainte-Luce. Dans la foulée, il a crée la bourse initiative jeunesse « Trace tes idées ». Il est entré au conseil municipal en 2010, suite à une démission, et lui a été confiée la délégation aux affaires scolaires, à l’enfance et à la jeunesse. A ce titre là, il a piloté le Projet Educatif Local, la préparation de la construction des équipements de La Minais et bien sûr, il a mené la concertation sur la réforme des rythmes scolaires avec les partenaires du milieu éducatif. Il a été désigné par les militants du Parti Socialiste de Sainte-Luce sur Loire tête de liste pour les élections municipales de 2014.

Il croit au sens premier du mot « politique », c’est mettre en œuvre  ses convictions sur l’organisation de la cité pour le bénéfice du plus grand nombre. Et pour y arriver, il croit dans la capacité de tous les lucéens à construire leur avenir en prenant toute leur place dans la vie locale.