Saint-Nazaire | David Samzun : « réussir la succession »

david-samzun80 – 80, deux chiffres à retenir pour la primaire de désignation du Premier des socialistes à Saint-Nazaire qui a eu lui le 27 juin dernier : 80% de participation soit 257 votants, et 80% des suffrages pour le candidat David Samzun.

À seulement 43 ans, David est déjà un socialiste de longue date puisqu’il entre au MJS à l’âge de 17 ans, et adhère au PS en 1988. En 1995, il intègre l’équipe municipale en qualité de conseiller subdélégué au commerce. En 2001, il devient adjoint à la jeunesse et en 2008, Joël Batteux en fait son maire-adjoint en charge du développement urbain et de l’habitat.

À Saint-Nazaire, le départ du «bâtisseur» Joël Batteux marque la fin d’un cycle politique débuté en 1983. Si la ville est acquise aux socialistes depuis 1925, nous savons que les périodes de succession sont toujours délicates et qu’en 2014, malgré un bon bilan municipal, les vents ne seront pas tous favorables. David, leader positif reconnu, compte bien mettre en application les qualités qu’on lui prête: l’écoute, la bienveillance, l’ouverture et l’efficacité au service d’une campagne qu’il veut d’une très grande proximité. Il ne manque d’ailleurs aucune occasion de prévenir «ses troupes» quant à son exigence sur le porte-à-porte, la présence sur les marchés et, plus largement, sur la nécessité de multiplier dès la rentrée toutes les initiatives favorables aux échanges avec les habitants.

Maintenant que la section est rassemblée, il convient de travailler à l’union de la Gauche, qui est une force à Saint-Nazaire depuis 1977. La responsabilité est d’autant plus grande dans une situation économique et sociale difficile, et un contexte politique national qui voit l’extrémisme et le repli sur soi gagner du terrain.

D’ores et déjà, David dispose de nombreux atouts. Une section dynamique et mobilisée, comme en témoigne le fort taux de participation lors de cette primaire interne… et des outils élaborés collectivement depuis le début de l’année : la déclaration de principes et le projet de la section.

La responsabilité des socialistes nazairiens est grande et David l’exprime ainsi aux militants :

« Les habitants de notre ville ont, de longue date, manifesté leur fidélité aux valeurs de gauche, laïques et républicaines, et tout particulièrement aux idées portées par le parti socialiste. Cela nous confère une immense responsabilité : celle de faire honneur à cette histoire et aux élus qui l’ont incarnée. François Blancho, Étienne Caux, Joël Batteux ont été de grands maires. Chacun avec leur personnalité, dans des contextes historiques variés et parfois graves, ils ont su incarner la ville, donner corps à un projet politique adapté aux nécessités de leur temps et porter haut les couleurs de notre cité ».

C’est le même défi qui attend les socialistes nazairiens aujourd’hui.