Parcoursup : mettre un terme à la désorganisation de l’enseignement supérieur en France

Le Conseil fédéral du Parti socialiste en Loire-Atlantique s’oppose à la sélection déguisée que le gouvernement d’Edouard Philippe met en place au travers du système connu sous le nom de « Parcoursup ».

Nous souhaitons que l’accent soit mis, dans la loi, sur l’accompagnement des élèves et des étudiants : depuis le début du lycée et jusqu’à la fin de la licence (« de Bac – 3 à Bac + 3 »). Or au lieu de renforcer les moyens mis en place pour accompagner les jeunes dans la construction de leur avenir, le gouvernement a préféré supprimer les Centres d’information et d’orientation (CIO) en transférant cette prérogative aux régions. Les socialistes de Loire-Atlantique considèrent également qu’il est temps de mettre un terme à la désorganisation de l’enseignement supérieur en France. Nous souhaitons que soient réduits les privilèges dont bénéficient les grandes écoles. Nous considérons également qu’il est urgent de développer le rôle de l’université dans l’enseignement tout au long de la vie y compris dans l’enseignement professionnel.

Au final, la loi ORE ne répond pas aux besoins de l’enseignement supérieur et contribue à creuser les inégalités entre nos jeunes concitoyens.