Marche des fiertés LGBT

Comme chaque année, de nombreux militants et élus socialistes seront au rendez-vous de la Marche des fiertés LGBT qui aura lieu ce samedi 13 juin 2015 à Nantes.

Le PS de Loire-Atlantique entend ainsi réaffirmer sa détermination à poursuivre le combat pour l’égalité et la lutte contre les préjugés, les violences et les discriminations commises en raison de l’orientation sexuelle ou l’identité de genre.

Le Parti socialiste a toujours accompagné les avancées en faveur de l’égalité des droits. Et c’est bien sous des majorités conduites par les socialistes que ce combat a franchi des pas décisifs, comme la dépénalisation de l’homosexualité en 1982 ou l’ouverture du PACS en 1999. Depuis l’élection de François Hollande à la présidence de la République, un grand pas supplémentaire a été franchi avec le mariage pour tous, et par conséquent la reconnaissance des familles homoparentales.

Mais la satisfaction de ce qui a été accompli n’entame pas notre lucidité sur ce qu’il nous reste à faire. La lutte contre les discriminations est une priorité. Nous refusons d’opposer les sujets économiques et sociaux aux sujets de société, car ce sont les deux faces d’un même combat.

Promouvoir le respect de chacun au quotidien, cela doit commencer à l’école, avec la formation et la prévention contre l’homophobie et le sexisme.

Nous souhaitons également l’instauration de l’action de groupe contre toutes les discriminations, proposition déjà reprise par le gouvernement.

Nous défendons l’accès à la PMA pour toutes les femmes sans aucune discrimination liée à l’orientation sexuelle.

Nous voulons mettre fin à la discrimination qui touche les homosexuels en ce qui concerne le don du sang.

D’autres sujets méritent d’être approfondis, comme le renforcement des droits et la simplification du changement d’état civil pour les personnes Trans.

Tou-te-s les citoyen-ne-s doivent pouvoir avoir accès aux mêmes droits, aux mêmes libertés et être reconnus et protégés par les institutions. Nous continuerons à porter, aux côtés des associations et des autres partis de Gauche, les combats en faveur de l’égalité.

Fabrice Roussel, Premier secrétaire fédéral