Le PS de Loire-Atlantique soutient la mobilisation face au recul de l’accès à l’avortement en Espagne

Le Parti socialiste apporte son soutien au rassemblement de tou-te-s les féministes et de tou-te-s celles et ceux qui s’érigent contre la loi anti-IVG du gouvernement conservateur espagnol.

Le projet du gouvernement de Mariano Rajoy est une attaque sans précédent contre le droit des femmes à disposer de leur corps. Il aura des conséquences dramatiques, poussant les femmes désirant avorter dans la clandestinité, au mépris de leur sécurité et de leur santé. Le droit à l’avortement est un droit fondamental des femmes et la condition de leur autonomie. La remise en cause de ce droit universel par le gouvernement espagnol est intolérable.

À l’UMP, trop peu de voix se sont exprimées, et trop faiblement, pour condamner cette régression. Où sont passés Messieurs Copé et Fillon, toujours si prompts à réagir ? L’UMP, qui siège aux côtés du Parti populaire espagnol au sein du Parti populaire européen, doit faire preuve de clarté et s’opposer sans détour à une telle menace contre les droits des femmes. Il est clair que si la droite espagnole s’obstine, les droits des femmes deviendront un sujet majeur des futures élections européennes.

Les reculs dans les autres pays européens en matière de droits fondamentaux nous concernent tous !

La fédération du Parti socialiste de Loire Atlantique soutient la manifestation à l’initiative du mouvement du planning familial le samedi 11 janvier, à 14 h 30, place Royale à Nantes.

Fabrice Roussel, Premier secrétaire fédéral
Anne Durand, Secrétaire fédérale aux droits des femmes
Émilie Mottier, Secrétaire fédérale à l’égalité réelle