Édito du 29 janvier 2021

  ÉDITO  Avec la gauche, la solidarité c’est du concret

Cette semaine, je tiens à saluer et mettre à l’honneur trois belles réalisations de nos collectivités locales qui, dans des domaines bien différents, nous démontrent par des actions concrètes combien la gauche aux responsabilités c’est plus de solidarité.

Philippe Grosvalet, Président du Conseil départemental de Loire-Atlantique, soutenu notamment par Anne Hidalgo, maire de Paris, David Samzun, maire de Saint-Nazaire, Bertrand Affilé, maire de Saint-Herblain ont fait un appel à tous les élus locaux afin de soutenir moralement et financièrement SOS Méditerranée. Cette association organise le sauvetage en mer des migrants embarqués sur des bateaux de fortune. Le soutien de communes, de départements, de régions est à même de convaincre l’Union Européenne de se doter de la compétence en matière de migration et de suppléer ainsi à l’impuissance des États nations européens pour affronter la crise migratoire.

À Saint-Nazaire, comme l’explique ci-dessous Xavier Perrin, maire adjoint, l’office HLM Silène, fort de 10 000 logements et 20 000 habitant·e·s a négocié avec une mutuelle d’assurance afin d’obtenir des prix plus intéressants pour les locataires. Il s’agit également de les aider à être assurés au juste niveau, c’est-à-dire à ne pas souscrire des options inutiles. Chaque locataire est libre de choisir ces contrats. L’innovation sociale est un enjeu pour les bailleurs sociaux et le principe des commandes groupées peut s’appliquer à d’autres initiatives comme les places de spectacles, les abonnements à des revues ou des évènements sportifs… Cette initiative pourrait faire des émules et aussi s’étendre.

À Nantes, la Métropole avec Johanna Rolland construit l’alliance des territoires. Le 7 janvier dernier a été définie la feuille de route pour 2021 du contrat de réciprocité Pays de Retz – Nantes Métropole. Développement des aires de covoiturage, ainsi que des espaces de télétravail en commun (coworking), création d’un abattoir de proximité, harmonisation de l’offre de terrains dans les zones industrielles et artisanales sont au programme. Le développement profite ainsi à tou·te·s.

Faire reculer les inégalités, qu’elles soient sociales, économiques ou territoriales, c’est s’engager sur des valeurs et agir par du concret ! Bravo !

Dominique RAIMBOURG, Premier secrétaire fédéral