Démission de Nicolas Hulot : Pour faire de grands pas, il faut des moyens

  COMMUNIQUÉ   Démission de Nicolas Hulot :
Pour faire de grands pas, il faut des moyens

En démissionnant en direct sur France Inter ce matin, le ministre de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot a envoyé un triple message.
Tout d’abord la politique des « petits pas » ne suffit pas, d’autant plus que ce ne sont pas des avancées mais des reculs que nous avons constaté.
Ensuite la lutte contre les inégalités est l’une des composantes de l’écologie. Là encore, les régressions sont nombreuses depuis l’élection d’Emmanuel Macron.
Enfin une politique écologique doit être européenne car c’est l’Europe qui est à l’œuvre sur ces questions, or la France brille par son mutisme sur le sujet dans les institutions Européennes.

La fédération de Loire-Atlantique du Parti socialiste tombe en accord sur ce triple message porté par Nicolas Hulot. C’est une condamnation de la politique gouvernementale menée depuis un an et demi. Pour faire de grands pas il faut des moyens. Ce n’est pas en privant l’État de ses ressources par la diminution des impôts des plus fortunés que l’on peut financer de grandes avancées.

Enfin la politique européenne de la France n’a pas fait progresser les questions écologiques.
Une autre politique est nécessaire. Nous appelons tous ceux qui le souhaitent à venir travailler avec nous à l’élaboration de cette social-écologie.

Dominique RAIMBOURG,
Premier secrétaire fédéral