Décrochage scolaire : 8 600 jeunes sont retournés en formation qualifiante depuis décembre

Le ministre de l’Éducation nationale, Vincent Peillon a annoncé le retour en formation qualifiante de 8 600 jeunes ayant décroché de leur parcours scolaire, depuis décembre 2012, date du lancement du plan de lutte contre le décrochage.

La lutte contre le décrochage scolaire est un objectif majeur du projet de refondation de l’école de la République. Dans le cadre de ce plan, en trois mois :

  • 69 500 jeunes ont été déjà contactés ;
  • 42 600 ont bénéficié d’un entretien ;
  • 17 800 sont en dispositif d’accompagnement ;
  • 8 600 jeunes ont repris une formation scolaire qualifiante, 3 000 sont en contrat d’apprentissage et 1 600 ont trouvé un emploi.

Le gouvernement s’est engagé à diviser par deux le nombre de décrocheurs sur 5 ans avec, comme première étape, 20 000 jeunes décrocheurs remis sur le chemin de la formation dès l’année 2013.

 

Mettre en adéquation les 140 000 décrochages avec les 600 000 emplois non pourvus

Chaque année, 140000 jeunes sortent sans diplôme du système éducatif. Vincent Peillon a déclaré à ce sujet:

Cette situation de décrochage scolaire est une source majeure de difficultés sociales et économiques avec un taux de chômage des non-diplômés approchant les 50%. Or, en France, 600000 emplois restent non pourvus tous les ans, souvent faute de qualifications

Il est donc essentiel de permettre à tous les jeunes d’intégrer des parcours où ils pourront réussir leur formation, apprendre un métier et trouver un emploi.

Les Réseaux « Formation Qualification Emploi »

Afin de concrétiser cet objectif dans les meilleurs délais, le ministre de l’Éducation nationale a présenté à Calais, les Réseaux «Formation Qualification Emploi» (FOQUALE). La circulaire qui crée ces réseaux, publiée ce 4 avril, précise qu’ils seront déployés dans l’ensemble du territoire.

Un dispositif qui a pour mission de «coordonner les dispositifs existants et de proposer à des jeunes en situation de décrochage un contrat «Objectif formation-emploi». Une solution de formation adaptée aux besoins de chacun et à la situation de l’emploi dans sa région pour assurer un débouché professionnel.

L’Onisep se mobilise avec un service d’orientation innovant 

L’Onisep vient renforcer ce dispositif en offrant aux jeunes un service web et local : Ma seconde chance. Ce site web (soutenu par une page Facebook et une applimobile) va permettre aux décrocheurs de trouver un lieu d’accueil proche de chez eux et adapté à leurs besoins grâce à une géolocalisation des offres de formation et une plate- forme de « tchat ».

Ce service d’orientation innovant guidera ainsi plus efficacement les jeunes en situation de décrochage scolaire.