Communiqué sur l’avant-projet de loi Travail

  COMMUNIQUÉ  La fédération de Loire-Atlantique du Parti socialiste considère que l’avant-projet de loi Travail n’est pas acceptable. Nous souhaitons que le gouvernement prenne le temps de la concertation avec les partenaires sociaux. Nous demandons également à ce que les parlementaires puissent réaliser dans de bonnes conditions leur travail de proposition. Nous souhaitons que le gouvernement revienne à l’esprit de la démocratie sociale de 2012.

L’avant-projet de loi El Khomri n’est pas un texte qui répond aux enjeux du 21e siècle. Critiqué par la totalité des syndicats de salariés, il ne permettra pas de lutter efficacement contre le chômage. Il comporte des dispositions redoutables pour les salariés, dont par exemple le plafonnement des indemnités prud’homales, l’élargissement par la loi des motifs de licenciement économique, la possibilité offerte aux employeurs des PME de passer les salariés en forfait jour unilatéralement. Ce n’est pas sur de telles bases que la négociation avec les organisations syndicales doit se dérouler.

Une réforme de gauche ne doit pas proposer des reculs sociaux. Elle doit contribuer à créer de nouveaux droits, à sécuriser les parcours professionnels des salariés et contenir des mesures pour soutenir l’emploi des jeunes, et combattre la précarité qu’ils subissent.

Nous socialistes de Loire-Atlantique sommes à l’écoute des citoyens qui se mobilisent actuellement en défense des droits sociaux. Nous appelons le gouvernement à les entendre.

Dans cette volonté d’écoute, nous proposerons aux organisations syndicales de les rencontrer dans les prochains jours.

Le bureau fédéral du PS 44