Aménagement de Nantes Atlantique, le compte n’y est pas !

  COMMUNIQUÉ   Aménagement de Nantes Atlantique, le compte n’y est pas !

Dans le cadre du réaménagement de l’aéroport de Nantes Atlantique, L’État a tranché et annoncé un allongement de la piste de 400m vers le sud.

Cette solution pose la question légitime de l’impact sur les populations à commencer par les habitant·e·s de Saint-Aignan-de-Granlieu et de Bouguenais. Nous comprenons évidemment les réactions des élu·e·s et des riverain·e·s concerné·e·s qui ne se satisfont pas de telles annonces.

À travers nos élus locaux nous resterons aux côtés des Aignanaises et des Aignanais.

La Fédération de Loire-Atlantique du Parti socialiste exprime sa solidarité avec les populations impactées par ces décisions de l’État et restera particulièrement vigilante aux mesures concrètes de protection qu’il est nécessaire de mettre en œuvre :

  • La mise en œuvre du Droit de délaissement,
  • les mesures de compensation pour les communes,
  • l’interdiction des vols de nuit,
  • la réduction des nuisances sonores,
  • le renforcement de l’isolation phonique des habitations et des équipements publics,
  • l’accompagnement renforcé des familles les plus modestes.

La desserte de l’aéroport en transports collectifs, le stationnement et le développement économique dans la zone aéroportuaire doivent faire l’objet de propositions construites en lien avec les collectivités locales dans un souci de transparence dans l’information des habitant·e·s et d’une gouvernance partagée.

Nous considérons que la question du transfert de l’aéroport actuel se reposera inévitablement à l’avenir mais d’ici là l’État doit absolument être à la hauteur en s’engageant pleinement et dans la durée à la protection des riverain·e·s comme au développement de notre territoire.

Dominique RAIMBOURG
Premier secrétaire fédéral