3 minutes pour comprendre le RIP

Pour la première fois dans l’histoire de notre République, à l’initiative des parlementaires socialistes, 248 parlementaires issus de 12 groupes parlementaires différents ont lancé une procédure de référendum d’initiative partagée, visant à garantir le caractère public des aéroports de Paris.

 

page2image53467520 C’est un impératif démocratique !

page2image46735232 Pendant plusieurs mois, les gilets jaunes ont exprimé leur colère suite à la privatisation des autoroutes : nous ne pouvons pas sortir du grand débat et leur proposer de privatiser Aéroports de Paris !

page2image46735232 Pendant plusieurs mois, les Français ont exprimé leur souhait d’être plus directement associés aux décisions politiques : associons les à ce choix stratégique !

 

page2image53467520C’est une démarche inédite !

page2image46735232 Jamais cette procédure prévue à l’article 11 de notre Constitution n’avait été enclenchée auparavant !

page2image46735232 Les critères du référendum d’initiative partagée sont très contraignants, malgré cela nous l’avons obtenu !

 

page2image53467520Un campagne contre les privatisations !

La privatisation d’ADP est une aberration économique :

page2image46735232 Le chiffre d’affaires et les bénéfices d’ADP sont en constante augmentation depuis 10 ans ;

page2image46735232 En 2019, l’Etat va percevoir 185 millions d’euros de dividendes grâce à ADP !

page2image46735232 ADP, c’est 571 000 emplois directs ou indirects et 1,4%  du PIB national ;

Ne privatisons pas un joyau économique, un pourvoyeur d’emplois !

La privatisation d’ADP est une erreur stratégique :

page2image46735232 ADP, c’est plus de 100 millions de passagers chaque année, ce qui en fait une véritable frontière extérieure ;

page2image46735232 ADP, c’est un aménageur, le propriétaire d’un domaine foncier de près de 7 000 hectares soit 1,5 fois la ville de Bordeaux ou 10 000 terrains de football ;

page2image46735232 Dans une pure logique de profit, les petites lignes aériennes, qui font le maillage de notre territoire, risquent d’être fermées ;

Ne privatisons pas une frontière extérieure, un aménageur de territoire !

 

 

POUR SIGNER LE RÉFÉRENDUM : https://www.referendum.interieur.gouv.fr/soutien/etape-1