1er gouvernement Macron : Besoin d’une gauche responsable face à un gouvernement au renouvellement de façade et sans cohérence politique

Nous connaissons maintenant la composition du 1er Gouvernement d’Emmanuel Macron.

Suite à la nomination lundi du 1er Ministre Edouard Philippe, ce gouvernement n’apporte pas de surprise, ne justifie en rien cette campagne de communication sur le renouvellement et ne rassure pas par sa cohérence politique.

Les nouveaux modes de gouvernance promis par le Président sont déjà loin : le « je ne gouvernerai pas avec ceux qui ont gouverné » tombe à l’eau avec quatre anciens Ministres désignés. Là où tout le monde annonçait un vrai renouvellement, ce sont trois hommes (et aucune femme) qui prennent les commandes des Ministères d’État.

Pour le reste de l’équipe gouvernementale, pas de choix qui puissent rassurer les électeurs de gauche, qui ont pourtant permis à Monsieur Macron d’être élu très majoritairement. Pas de ministre du logement ni de la jeunesse, preuve inquiétante des priorités politiques du Président de la République.

Notre inquiétude est d’autant plus forte avec la présence à « l’Économie » de Bruno Le Maire et à « l’Action et des Comptes publics » de Gérald Darmanin, deux hommes de cette droite conservatrice et pro-austérité qui vont gérer Bercy.

Ces deux ministres et le Premier ministre n’ont pas rejoint Emmanuel Macron avant le 1er tour, mais après avoir soutenu le programme de François Fillon. Etant donnés les postes clés de ces trois ministres, ils ne vont pas faire de la figuration. Il s’agira donc pour eux de défaire ce que la gauche a fait sur les retraites, sur la protection des services publics et réaliser le rêve de la droite en passant en force sur les avancées sociales, le code du travail et le paritarisme.

Alors que le pays a besoin de justice sociale, de dialogue et de cohésion, j’appelle tous les électeurs et électrices à voter pour les candidats socialistes, sur notre département et partout en France.

En Loire-Atlantique et sur l’ensemble du territoire, ce sont nos candidats aux législatives qui pourront, grâce à leur expérience, leur engagement politique et à leurs connaissance du territoire, répondre au besoin de gauche nécessaire à la réussite de la France.

Fabrice Roussel
Premier secrétaire fédéral